C'est VOTRE référence en matière de forums !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Relashio - Hogwarts in decay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zadig

avatar

MESSAGES : 2
INSCRIPTION : 14/03/2010

MessageSujet: Relashio - Hogwarts in decay   Mar 16 Mar - 2:13


Hogwarts in decay
« rpg hp»RELASHIO




Et si Harry Potter n'était que le fantasme délirant d'une auteure britannique ? Si son invention n'avait toutefois pas été anodine et directement tirée du monde sorcier ? Le vrai monde sorcier. Pour la rentrée 2009, tout le monde s'interroge. Dumbledore, sage et vénérable sorcier (Un peu trop vénérable d'ailleurs), vient de céder la place à Trois Directeurs atypiques avec pour seules consignes: Intégrer les vampires pour le directeur Waels tandis qu'assurer la sécurité des étudiants serait le rôle Mlle Thomas et Mr Lewis. Autant dire qu'avec l'affaiblissement mondial de la magie constaté depuis la sortie des premiers Harry Potter, Poudlard se dégrade et les Serdaigles sont obligés de cohabiter avec les Gryffondors. Entre les vampires qui tentent malgré tout de s'intégrer à la population tout en gardant leur présence secrète et les guerres de Sang toujours omniprésentes, l'année 2009-2010 s'annonce fort agitée sous la houlette des trois directeurs.

— Juillet 2oo9.

La nouvelle venait de tomber. Harry Potter avait encore fait des victimes. D'un air profondément las et ennuyé, il reposa le dernier numéro de la Gazette. Par victimes, Galadriel Worcester, ministre de son état, et ses compatriotes entendaient bien entendu "Moldus stupides ou sorciers écervelés suffisamment naïfs pour croire aux élucubrations d'une auteure britannique".
Le monde, le monde entier sans exception s'extasiait devant les petits exploits du Survivant comme s'il s'agissait du Messie. Sauf qu'il n'y avait jamais eu de sorcier maléfique ridiculement nommé Voldemort pas plus que de petit binoclard doté d'une cicatrice en forme d'éclair. Quirrell avait bien évidemment existé. Mais il n'avait rien derrière la tête. Ni idées de domination du monde, ni face de serpent botoxée.

Galadriel ne comptait plus le nombre de sorciers qui étaient venus le trouver pour lui annoncer qu'ils étaient les élus, les Survivants et le service psychiatrique de Ste Mangouste n'avait jamais été aussi rempli. Le ministre secoua la tête. Il n'était définitivement pas satisfait du travail fourni par ses Brigades quelques années plus tôt. Non seulement ils avaient laissé filtrer des bribes d'informations sur le monde des sorciers, mais ils avaient également laissé les écrits de Miss Rowling envahir les moldus. Mais le mal était fait et il n'y avait plus grand chose à y faire. A part éventuellement lancer un sort d'Oubliette sur la totalité du globe. Ce qui n'était pas vraiment une solution envisageable.
Cela dit, si l'affaire Potter avait été la priorité de ces dernières années, la future rentrée allait être consacrée à un tout autre problème: Poudlard. Poudlard qui tombait en désuétude depuis l'affaiblissement général de la magie constaté dans le monde entier avec la sortie des premiers films d'Harry Potter, une dizaine d'années auparavant. Galadriel se posait une foule de question sur le sujet. Comment loger les étudiants, rétablir l'ordre et éviter les distorsions magiques, garder une bonne entente entre les élèves...
Cela sans compter que Dumbledore, allez donc savoir ce qui avait bien pu passer par la tête de ce vieux vicieux, avait désigné non pas un mais trois successeurs. L'année promettait d'être riche en évènements de toutes sortes. Il avait tout d'abord fait appel à Junko Thomas, sorcière américaine de renom, célèbre pour ses thèses concernant les créatures magiques. A ses côtés, Samaël Lewis, plus reconnu pour ses frasques que pour ses travaux scientifiques. Et en dernier lieu, choix étrange parmi les plus étranges, Adonis Jake Waels, vampire millénaire et pince-sans-rire. Un trio antagoniste pour une année sans commune mesure, en somme. Rien qu'en y songeant, Galadriel Worcester sentait les poils se hérisser sur ses avants-bras. Il n'osait même pas imaginer ce qu'allait devenir Poudlard dans les mois à venir.

A croire qu'il n'y avait pas que la magie qui partait sérieusement en vrille.

— Septembre 2oo9

« — Êtes-vous sûre de ce que vous faites Mlle Thomas ?
— Pas le moins du monde. »
La directrice adressa un sourire radieux à l'auror qui l'accompagnait, lequel fondit presque littéralement. Junko Thomas était à peu près tout l'opposé de ce qu'on pouvait attendre en guise de successeur après le vénérable Dumbledore. Non seulement elle était de sexe féminin, mais il fallait en plus qu'elle ne soit pas ce genre de femmes aigries et râblées. Selon certains, elle était même plutôt jolie. C'était peut-être une question de goût, mais cela semblait être l'avis de l'auror qui l'escortait. Miss Thomas lisait et relisait les instructions laissées par Dumbledore avant son départ, Merlin seul savait où. Elle avait décidé de les appliquer au pied de la lettre, sans véritablement savoir s'il s'agissait de la meilleure façon de procéder. Waels était un vampire aigri et cynique tandis que Lewis était un ancien Auror macho reconverti en chasseur de primes. Donc non, elle n'était pas sûre de ce qu'elle faisait et tentait tant bien que mal de donner l'illusion d'être parfaitement sereine. A dire vrai, ce qu'elle avait sous les yeux était loin de la rassurer. Il était question d'intégrer les vampires aux élèves de Poudlard, cela dans le plus grand secret, comme il l'avait déjà été fait pour les Lycans, désormais parfaitement fondus dans la masse.
Le seul hic était qu'un lycan ne l'était réellement qu'un soir de pleine lune. Un vampire restait un vampire, en dépit de tout les traitements qu'avait développé le monde sorcier. D'un geste vague, elle indiqua au jeune auror qui les avait fidèlement mener jusqu'au bureau de vider les lieux.

Assis nonchalamment sur le fauteuil aux côtés de Miss Thomas, Adonis Waels contemplait sa collègue et observait avec intérêt l'agitation qui était la sienne. Si elle essayait de se la jouer détendue, autant dire que c'était raté. Le vampire millénaire n'avait, au départ, du moins, guère eu envie de s'impliquer dans ce nouveau micmac pour sorciers. Mais il fallait bien avouer que non content d'être divertissante, l'affaire s'avérait intéressante. Le projet du Dumbledore était de populariser au sein des jeunes vampires le Traitement Àntarès dit Traitement Freedom.
Projet inconnu du grand public, il avait cependant longtemps fait jaser dans les salons vampiriques quelques années en arrière. On avait parlé de tyrannie, d'enchaîner puis asservir la race mais l'avenir avait fini par donner raison à ceux qui avaient fait confiance à ce nouveau traitement. Adonis avait quant à lui commencé par rejeter en bloc l'idée d'un retour de ses dons de sorciers, il avait trouvé cela tout bonnement stupide et dégradant. Puis s'était rendu à l'évidence et n'avait rien perdu au change. Bien au contraire. Le traitement rendait une once de pouvoir aux Vampires et avait également l'étrange propriété d'étancher leur soif de sang, si bien qu'ils se nourrissaient comme n'importe quel être humain. Seuls les soirs de Pleine Lune semblaient encore imposer une prise de sang humain. De ce fait, Adonis, grandement satisfait de ce nouvel état des choses avait décidé de mettre un point d'honneur à étendre le traitement.

De l'autre côté, Samaël Lewis faisait les cent pas d'un air indigné, agitant ses bras et marmonnant quelques vagues reproches.
« — Dumbledore était complètement gâteux si vous voulez mon avis.
— On ne vous a pas demandé votre avis, Lewis. » Grommela le vampire.
« — Fermez la, la sangsue, si vous ne voulez pas finir en steak de vampire. » gronda l'ancien auror
« — Assez ! » Finit par s'exclamer Junko, excédée par les chamailleries incessantes de ses collègues.

Chacun des Directeurs leva les yeux vers le plafond. L'année promettait d'être longue en partageant un bureau pour Trois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Relashio - Hogwarts in decay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Addictions  :: RANGEMENT DES FORUMS (I) :: Les grandes lignes (10 à 50) :: RPG monde magique-
Sauter vers: